Radio100@CKUT: Je l’ai entendu à la radio

Date : 16 mars 2020
Lieu : CKUT 90.3 FM
Catégorie : Diffusion en direct

Notre troisième émission à CKUT met l’accent sur le contenu de divertissement qui définit la programmation radiophonique depuis ses débuts. Nous jetons un regard historique sur les premières émissions de radio et nous concentrons ensuite sur des contenus spécifiques dans les domaines de la musique, du sport et des radiodrames. Cette émission présente une entrevue avec Andy Stuhl, étudiant au doctorat en communication à l’Université Mcgill, au sujet des grands succès de la radio musicale. Anja Borck (directrice du MOEB) et Mariana Mejía Ahrens (coordonnatrice du programme du centenaire) animent la discussion en studio sur la base des recherches effectuées par Alain Dufour (président du SQCRA).

< <  Deuxième émission    |    Quatrième émission  > >

 

TOP 40 RADIO: UNE ENTREVUE AVEC ANDY STUHL

Les entrevues sont l’une des caractéristiques communes à la radio et à la télévision. Le but est de créer un récit à travers des questions et réponses qui mettent en valeur les connaissances d’un expert. Les questions servent à rendre un sujet complexe plus accessible.

Étant donné que l’équipe avait choisi le thème du divertissement radio pour la troisième émission, il y avait un grand intérêt à trouver des experts dont les recherches, les connaissances ou l’expérience se rapportaient à la musique, aux sports, aux radioromans ou à d’autres sujets connexes.

Grâce à son réseau à l’Université McGill, Mariana a rencontré Andy Stuhl, doctorant. Les antécédents d’Andy en recherche en communication et en études des médias, et son intérêt pour le développement historique de la technologie de programmation musicale, y compris la programmation de contenu radio, en ont fait un intervenant idéal pour l’émission.

Le processus de planification des entretiens a commencé lorsqu’ Andy a visité le MOEB, environ un mois avant la journée de diffusion prévue pour l’émission qui le présenterait. Après avoir exploré les expositions du musée, Mariana et Andy ont discuté du centenaire de la radio à Montréal, de la présentation à CKUT et du contenu prévu jusqu’à présent pour la troisième émission. Andy a mentionné qu’il avait précédemment révisé le contenu des 40 principaux programmes musicaux qu’il aimerait utiliser lors de l’entrevue pour l’émission du « Centenaire » , afin de présenter le sujet dans un contexte canadien. Et donc, maintenant que le sujet à aborder lors de l’entrevue était bien défini, le processus de production pouvait commencer.

Les étapes qui ont suivi se sont déroulées de manière concurrente et rapide. Alors qu’Andy travaillait à la collecte d’informations et à l’élaboration d’un récit historique, Mariana a prévu d’utiliser l’un des studios de CKUT pour faire et enregistrer l’entrevue. Elle a également assisté à une session de formation pour apprendre le fonctionnement de l’équipement qu’elle utiliserait pour enregistrer. Après avoir fixé une date pour la rencontre au studio, Mariana a passé en revue les recherches d’Andy afin de préparer ses questions pour l’entretien.

Une fois dans le studio, après avoir installé le logiciel d’enregistrement et la sensibilité du microphone, Mariana a interviewé Andy pendant environ une heure, tout en enregistrant la conversation. Le but de la session d’enregistrement était de traiter de tous les aspects clés de la recherche d’Andy, lui laissant suffisamment de temps pour partager ses connaissances.

Le prochain défi consistait à faire un montage de l’entrevue pour obtenir un produit final qui correspondait aux segments et à la durée de l’émission. Mariana a réussi à produire un extrait de 12 minutes qui s’intègre bien dans le segment musical et qui soit divertissant à la radio. Alain a ajouté la durée de l’entrevue à la feuille de calcul de l’émission, et a planifié la durée du reste des segments en conséquence.

Dans la liste de lecture ci-dessus, vous pouvez écouter l’entrevue d’Andy sur le choix des 40 meilleurs disques de programmation et leur transcription tels qu’ils ont été diffusés le 16 mars.

 

EN ARRIÈRE SCÈNE: LE DÉBUT DE LA RÉPONSE A LA COVID

La troisième émission de notre série a eu lieu le 16 mars. À ce moment-là, certaines lignes directrices en réponse à la crise de la Covid 19 étaient déjà en place. L’équipe du « Centenaire » a changé le lieu de sa réunion préparatoire habituelle d’un café voisin au studio de CKUT. Des précautions visant à éviter l’exposition au virus avaient commencé à circuler parmi les usagers des transports en commun, ce qui a conduit Alain à décider d’éviter le trajet en métro ce jour-là.

Même le studio était différent ce jour-là, car le lavage des mains était désormais obligatoire avant d’entrer, et tous les microphones étaient recouverts de lingettes Lysol. Néanmoins, l’enregistrement de l’émission a pu continuer.

Heureusement, au cours du processus de planification, Alain avait produit une feuille de temps détaillée spécifiant la longueur de tous les contenus et segments de l’émission. Cette feuille a guidé Anja et Mariana pour créer l’émission que vous pouvez écouter dans la liste de lecture ci-dessus. Commençant par un extrait de « La guerre des mondes », l’émission présentait les recherches d’Alain sur le développement de contenu de divertissement pour la radio, sa reproduction du populaire radioroman « Rue Principale », une entrevue avec Andy Stuhl sur le rôle de la radio dans l’établissement des 40 meilleurs classements musicaux, un extrait d’une finale de la Coupe Stanley de la LNH, le tout parsemé d’une sélection de chansons organisée en lien avec le contenu des propos tenus.

Il est important de noter que lors de la reconstitution du radioroman «Rue Principale», Alain est seul pour lire le scénario. Mais qu’en est-il du personnage féminin qu’on y entend? Eh bien, c’est Alain qui utilise une fonction spéciale pour accentuer les fréquences plus élevées de sa voix alors qu’il lisait les lignes qu’une femme aurait originalement lues. Il a également ajouté des effets sonores préenregistrés et disponibles en ligne. Ces effets sonores auraient été insérés en direct par un bruiteur dans le studio pendant que les comédiens lisaient leurs répliques, ce que nous savons d’après les rares images qui nous montrent l’atmosphère du studio de radio lors des premières émissions.

Une caractéristique intéressante de cette émission se présente sous la forme de difficultés techniques en direct. Cette partie de l’émission n’était définitivement pas prévue. Nous sentant plus confiants d’être dans le studio et de faire fonctionner l’équipement, nous avons décidé de nous passer d’un technicien de CKUT pour nous soutenir pendant la diffusion. Mais lorsque Mariana a essayé de lire le premier segment de contenu préenregistré, aucun signal ne passait dans la console, ce qui a réduit l’émission au silence. Que faire du silence à la radio?

La radio est la transmission d’ondes sans fil, mais il n’y a pas de son à la radio quand aucune onde sonore n’est transmise. Vous avez besoin d’un son pour la radio, alors nous nous sommes dépêchés pour enchaîner avec quelques discussions décontractées, légèrement maladroites, pour contrer quelque peu la crise, jusqu’à ce qu’un technicien se précipite dans le studio et localise sous la console deux câbles qui étaient déconnectés. Il les a rapidement rebranchés et, comme par magie, tout a recommencé à fonctionner comme il se doit. Nous avons pu diffuser notre contenu préenregistré et l’émission s’est poursuivie sans autre interruption. La diffusion en direct n’est pas ennuyante, du moins pas pour ses producteurs.

Organisateur


 

Photos